Réponse à l’appel aux psychanalystes de Alain Badiou et Elisabeth Roudinesco (Le Nouvel Observateur du 19 avril 2012, p. 100-101). Appel au maître ?

 

 

Réponse à l’appel aux psychanalystes de Alain Badiou et Elisabeth Roudinesco (Le Nouvel Observateur du 19 avril 2012, p. 100-101).

 

Appel au maître ?

 

Par Geneviève Morel, psychanalyste

 

On a parfois des amis qui vous dispensent d'avoir des ennemis. Dans le dernier numéro du Nouvel Observateur (19 avril 2012), intitulé « Faut-il brûler la psychanalyse ? », on trouve un dossier aux titres édifiants  sur la nouvelle Jeanne d’Arc du 21ème siècle : « Feu sur la psychanalyse ! », « L’abus de Freud peut nuire à la santé », etc. Heureusement, me suis-je dit avec soulagement, qu’il se conclut par une interview conjointe d’Alain Badiou (AB) et d’Elisabeth Roudinesco (ER), deux défenseurs bien connus de la psychanalyse. Las ! C’est paradoxalement dans ce texte qu’on trouve, sous la plume d’Elisabeth Roudinesco, le plus d’affirmations déplaisantes pour la psychanalyse et ses praticiens.

 

Reprenons-en certaines avant d’en venir à la thèse centrale de l’article.

Lire la suite